Bien que l'Amérique entière soit plongée dans les préparatifs d'Halloween et s'apprête ensuite à se préoccuper de Thanksgiving (et à voter aussi, accessoirement), moi qui ne recule jamais à briser les normes, quitte à me livrer à des actes résolument visionnaires, je m'intéresse déjà à Noël. Eeeeek ouïs-je déjà dans les rangs, elle aussi elle nous gonfle avec Noël ? C'est que, vois-tu, qui dit Noël dit vacances. Et qui dit vacances dit avion et aéroport Charles de Gaulle. (Avec deux l n'en déplaise à mon correcteur orthographique.)

[...]